Seelen eines Flusses (Souls of a river)

Titre : Seelen eines Flusses (Souls of a river)

Tous droits réservés

Réalisation : Chris Krikellis (*1965 ) 🇬🇷 🇩🇪

Écriture : Chris Krikellis

Année : 2022

Durée : 83′ (1h23′)

Pays : Autriche 🇦🇹

Genre : documentaire

Langue : allemand, grec

Noir et blanc / couleur : couleur

Interprétation : Pavlos Pavlidis, Chris Krikellis

Musique : Nikos Platyrachos

Synopsis : Seelen eines Flusses ist eine Spurensuche nach dem fragilen Begriff der Identität. Der Filmemacher als Reisender trifft am Fluss Evros, der zwischen Griechenland und der Türkei die Außengrenze der EU markiert, auf einen Pathologen, der für die Würde ertrunkener Flüchtlinge kämpft. An der Grenze zwischen Fremde und Heimat, Leben und Tod, Erinnern und Vergessen wird die Zerbrechlichkeit menschlicher Identität ausgelotet.

Souls of a River is a search for traces of the fragile concept of identity.
A filmmaker as a traveller, meets a forensic doctor, who fights for the dignity of drowned refugees, on the Evros River, which marks the EU’s southern external border between Greece and Turkey. At the border between the unknown and home, life and death, memories and the forgotten, the fragility of human identity is revealed.

Liens utiles : https://soulsofariver.com/

https://filminstitut.at/filme/souls-of-a-river

https://www.austrianfilms.com/film/souls_of_a_river

Où voir ce film ? https://vimeo.com/867853740 (bande-annonce, en grec avec sous-titres en allemand)

À propos du fleuve Evros (Maritsa) :

RosarioVanTulpe, CC BY-SA 3.0 <http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/>, via Wikimedia Commons

La Maritsa est un fleuve de la péninsule balkanique. Prenant sa source dans les montagnes de Rila en Bulgarie occidentale, la Maritsa s’écoule vers le sud-est entre les Balkans et les Rhodopes. En 2012 la Grèce a lancé un mur de barbelés anti-migrants sur un peu plus de 12 kilomètres de frontière terrestre avec la Turquie dans la région du fleuve Évros sur la commune d’Orestiáda. Il a été érigé là où le fleuve Evros fait une incursion en territoire turc. Cette portion de territoire, le triangle de Karaağaç, de quelques dizaines de kilomètres carrés, obtenue par la Turquie lors du Traité de Lausanne (1923), en rive droite et sous souveraineté turque constitue un abcès de fixation et a été exploitée par les migrants,  pour entrer plus facilement en Grèce. Un nouveau mur métallique long de 27 kilomètres a été finalisé en 2021. Un système de surveillance électronique complète le dispositif. En 2023 la Grèce compte allonger de 35 kilomètres le mur édifié.

Longueur 480 km
Bassin 53 000 km2
Bassin collecteur Maritsa
Débit moyen 200 m3/s
Source Rila
· Altitude 2 378 m
Embouchure mer Égée
Principaux affluents
· Rive droite Arda
Pays traversés Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Drapeau de la Grèce Grèce
Drapeau de la Turquie Turquie

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Anne-Sophie Gomez (17 janvier 2024). Seelen eines Flusses (Souls of a river). Repr'eau. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://repreau.hypotheses.org/1996


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.